coronavirus

CORONAVIRUS ET PLONGÉE

COMPRENDRE POUR MIEUX SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES AUTRES

REPRISE PROGRESSIVE DE LA PLONGÉE

Une sériole en Méditerranée

Introduction

Le coronavirus SARS-CoV-2, est apparu fin 2019 dans la ville de Wuhan (Chine) puis s’est propagé dans le monde entier, causant une pandémie. A ce jour, il n’existe ni traitement ni vaccin. Les recherches sur un vaccin pourraient aboutir, au mieux, mi-2021. 

La prévention (gestes barrière, distanciation, tests puis isolement des porteurs du virus) est donc le moyen d’action essentiel contre le coronavirus afin de casser les chaînes de transmission. 

Dans le cadre de la pratique de la plongée, la reprise doit être progressive après vous être assuré(e) que vous n’êtes pas porteur du virus et que vous n’avez pas été contaminé(e) récemment (Auto-questionnaire.
Vous devrez adopter des mesures d’hygiène, de distanciation et des gestes barrière stricts. L’utilisation de votre propre matériel, sans l’échanger avec d’autres, doit être privilégié.


Accès rapide

Fiches information Plongée Plaisir

Commission médicale de la FFESSM

Médecin fédéral national

MEDSUBHYP

CNPS

Ministère des sports

Autres textes

Règlementation


Transmission du SARS-CoV-2

Les coronavirus sont transmis par :

  • contact (sujet infecté, objets, surfaces, [embouts, masques, … en plongée]) ;
  • inhalation de gouttelettes (toux, éternuement) ;
  • inhalation d’aérosols, principalement lors d’efforts importants (course, vélos, …).

Survie du SARS-CoV-2

« La survie du SARS-CoV-2 dans l’environnement n’est pas connue mais pourrait s’apparenter à celle d’autres coronavirus. La durée de survie est conditionnée par plusieurs paramètres comme le type de support, l’humidité résiduelle, la température, la quantité de liquide biologique et la concentration virale initiale. Par analogie avec les données rapportées pour d’autres coronavirus, la durée de survie de SARS-CoV-2 sur un support pourrait aller, selon la nature des matériaux et la quantité de virus déposée, de 2 heures à 9 jours à température ambiante. » (Institut Pasteur)

Le coronavirus survivrait dans l’eau de mer, mais uniquement quelques minutes (des études sont en cours). 


Puis-je reprendre la plongée ? Sous quelles conditions ?

Infographie et document

Puis-je reprendre la plongée ?

Infographie de la Commission Médicale et de Prévention Nationale de la FFESSM et auto-questionnaire (.pdf) visant à informer les personnes et à pouvoir en faire la preuve, sans conserver pour autant d’informations médicales sur les personnes (sur le modèle du Questionnaire de Santé Sport diffusé par le ministère des Sports – QS Sport Cerfa 15699).


Fiche Information Plongée Plaisir

Plongée et coronavirus : comprendre pour mieux se protéger (informations et conseils pour la reprise)

Cette fiche information Plongée Plaisir fait le point sur le coronavirus et la plongée : reprise progressive de l’activité, certificat médical, nettoyage et désinfection du matériel, mesures d’hygiène et de distanciation demandées par le ministère des sports pour permettre la reprise de l’activité.

Dernière mise à jour : 22/06/2020


Résumé des principales dispositions relatives à la plongée (ministère des sports)

Accueil des pratiquants

  • Organiser l’activité au sein de la structure par groupes de 10 personnes maximum (encadrement compris)* ; 
  • Limiter l’accueil aux seuls pratiquants (sans accompagnants) ; 
  • Organiser le cas échéant les rendez-vous sur site d’embarquement ou de pratique pour limiter l’utilisation de véhicules collectifs ; 
  • Organiser un chemin de circulation dans les locaux supprimant les croisements de personnes et interdire l’accès aux vestiaires ; 
  • Rappeler par affichage les consignes et les gestes « barrière » ; proposer du gel à l’entrée des structures ; 
  • Favoriser les procédures sans contact ; 
  • Utiliser les outils numériques pour la délivrance des brevets ou attestations ; 
  • Pour les personnes ayant présenté les signes cliniques d’infection au Covid-19 ou ayant fait l’objet d’une détection virale par prélèvement, produire un certificat médical d’absence de contre-indication (CACI) avant toute pratique. 

Cela rejoint l’article 44 du décret 2020-663 qui indique que les regroupements doivent se limiter à des groupes de 10 personnes maximum dans l’espace public. Selon les déclarations du Premier ministre (éléments de la stratégie nationale de déconfinement progressif) cette notion de groupes de 10 personnes “ne peut être confondue avec l’effectif maximum accueilli dans une enceinte donnée. Ainsi, dans le cadre d’une pratique organisée, si aucun groupe de plus de 10 pratiquants (encadrant compris) ne saurait être constitué, plusieurs groupes de 10 pratiquants pourront être accueillis simultanément dans le même équipement dès lors que : 
– Chaque groupe respecte en son sein les règles de distanciation physique imposée pour la pratique sportive ; 
– L’espace disponible, la pratique proposée et les modalités de circulation et d’espacement des groupes se conforment aux principes généraux de distanciation.

Infographie

Certificat médical

Infographie de la Commission Médicale et de Prévention Nationale de la FFESSM.

web

Dossier de la Commission Médicale et de Prévention Nationale à propos de la plongée et du coronavirus : conditions de reprise, certificat médical, information des plongeurs, mesures de décontamination du matériel …


Transport en bateau

  • Organiser l’activité au sein de la structure par groupes de 10 personnes maximum, encadrement compris*
  • Rincer et désinfecter systématiquement les parties « communes » avant le départ en activité (rampes de remontée, tableaux de bord, mains courantes…) ; 
  • Réserver l’accès à la cabine au seul pilote ou équipage du bateau ; 
  • Espacer les mises à l’eau des pratiquants et des palanquées pour éviter tous contacts sur le bateau ; 
  • Espacer les remontées à bord sur le bateau en fin de plongée.

* Stratégie nationale de déconfinement progressif présentée par le Premier Ministre : « Il est également rappelé que la notion de rassemblement de plus de 10 personnes ne peut être confondue avec l’effectif maximum accueilli dans une enceinte donnée. Ainsi, dans le cadre d’une pratique organisée, si aucun groupe de plus de 10 pratiquants (encadrant compris) ne saurait être constitué, plusieurs groupes de 10 pratiquants pourront être accueillis simultanément dans le même équipement dès lors que :

  • Chaque groupe respecte en son sein les règles de distanciation physique imposées pour la pratique sportive ;
  • L’espace disponible, la pratique proposée et les modalités de circulation et d’espacement des groupes se conforment aux principes généraux de distanciation. »

Locaux et équipements

  • Désinfecter systématiquement les locaux et matériels selon les fréquences appropriées ; 
  • Favoriser le recours aux équipements personnels (avec information préalable sur la nécessaire désinfection préalable des matériels) ; 
  • Rincer et désinfecter systématiquement les matériels prêtés ou mis à disposition entre chaque utilisation (combinaisons, gilets, détendeurs, tubas, masques, poignées de bouteille, robinetterie…) dans le respect des préconisations des fabricants ; 
  • Informer les pratiquants de la nécessité de se munir d’une bouteille d’eau ou gourde personnelle ; 
  • Procéder aux opérations de gonflage des bouteilles dans des zones sécurisées (périmètre installé au tour de la prise d’air, opérateur muni de gants et masque, zone interdite d’accès). 

Fiche Information Plongée Plaisir

Nettoyage et désinfection du matériel de plongée

Comment décontaminer le matériel de plongée ? Quelle différence entre le nettoyage et la désinfection ? Comment procéder ? Quels produits utiliser ? Quelles précautions faut-il prendre ? Dois-je changer mes habitudes ?

Dernière mise à jour : 17/05/2020


Fiche Information Plongée Plaisir

Les « gouttelettes » expirées par une personne pouvant être :

  • très petites, de l’ordre de 0,5 micron ;
  • se propager sous forme d’aérosols (dans l’air ambiant) ;
  • ne pas être arrêtées par les filtres de compresseurs les plus sophistiqués (la dimension maximum des particules qui peuvent traverser les filtres varie de 1 à 10 microns).

Quelles précautions doit-on prendre pour le gonflage durant la période de SARS-CoV-2 ?

Dernière mise à jour : 27/05/2020


Aspects techniques et pédagogiques

Plongées du mois de mai : prudence !
  • Eviter les contacts et proscrire les échanges ou partages de matériel (ex. pas d’échange d’embout, éviter les répétitions d’exercices à terre) ; 
  • Réaliser les briefings dans les espaces extérieurs et selon des règles de distanciation interpersonnelles appropriées (2 m entre chaque pratiquant), privilégier les affichages tableau (affichage consignes, contenus de séance) ; 
  • Avant la plongée, systématiser le rinçage du masque en pleine eau (suppression des récipients à usage collectif) ; 
  • Maintenir le détendeur en bouche et le masque sur le visage dans les différentes phases (mise à l’eau, déplacement en surface, remontée à bord ou au bord) ; 
  • Majorer ou minorer, dans le sens d’une plus grande sécurité, les paramètres chiffrés servant à planifier la plongée : autonomie en air, saturation, durée maxi d’immersion, profondeur maximum, durée totale de remontée (DTR) ; 
  • Si les cours de théorie en présentiel sont indispensables, réduire le nombre d’élèves pour permettre le respect des règles sanitaires générales. 

Infographie

Ecoutez vos sensations

Infographie de la Commission Médicale et de Prévention Nationale de la FFESSM visant à responsabiliser les plongeurs en immersion.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.